L’upcycling peut-il révolutionner la mode ?

Imagine que l’on puisse redonner une seconde vie à ton sac de couchage troué, aux vieux rideaux de ta grand-mère ou encore à des tissus d’ameublements que tu n’utilises plus? Et tout ça pour en faire des vêtements super stylés ?

Dans cet article, je te parle d’upcycling, cette nouvelle mode « zérowaste » qui consiste à revaloriser des vêtements qualifiés de déchets. J’en profite pour mettre à l’honneur les vêtements de la styliste namuroise Ofée dont je porte les vêtements sur la photo et faire découvrir quelques marques d’upcycling vraiment cools!

L’upcycling , c’est quoi ?

« Rien ne se perd, tout se transforme » :

Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler de la Fondation Ellen MacArthur ? Travaillant avec son partenaire conseil McKinsey & Company, la Fondation a dirigé la rédaction d’une série de rapports économiques démontrant la pertinence d’une transition vers l’économie circulaire. Dans son dernier rapport ( en anglais), il est précisé que: « Après usage, -d’1% de la matière utilisée pour produire des vêtements est recyclée en nouveaux habits »

Photo par Recdemption

C’est assez dingue non ?

Pour remédier à ça, de plus en plus de marques//créateurs souhaitent agir autrement se lancent dans la démarche de l’upcycling, c’est-à-dire procédé qui consiste à donner une vie nouvelle à des objets ou matériaux destinés à être jetés.

C’est le cas de Ofée, styliste namuroise.

Ofée, c’est une styliste que je trouve super talentueuse : passionnée de mode depuis toute petite, elle a toujours eu du goût pour les belles matières ainsi qu’un soucis des détails pour les coupes et les finissions.

Aujourd’hui, cela fait 4 ans qu’elle est dans une démarche 100% slow fashion en n’utilisant que des matières premières de Récup. Ofée est capable de trouver des inspirations différentes pour chaque saison en fonction de ce qu’elle trouve.

Je trouve sa démarche à la fois inspirante et avant-gardiste car elle a bien vite compris que les déchets méritaient une autre vie que celle d’être jetés à la poubelle.

 

Regardez justement les vêtements que je porte sur la photo :

Photo par Recdemption
  • Le pantalon inspiré d’un smoking, est issu d’un tissu, style un peu wax, récupéré par Ofée dans un vieux grenier.
  • La veste matelassée ( que je trouve canon) est composée de deux tissus différents dont le plus rêche est de la toile.

Certaines de ses créations sont exposées sur l’eshop Up & Doxn hill qui présente différents créateurs belges ( que je recommande d’ailleurs). N’hésitez pas à découvrir sur son site plus de photos.

 

Quelle différence avec le recyclage ?

A la différence du recyclage qui consiste simplement à ramener nos déchets à l’état de matière première (fibre, poudre ou autre) pour en faire un nouveau produit, l’upcycling est encore un concept plus écologique car il ne nécessite aucune action chimique ou mécanique mais consiste plutôt à revaloriser des matières destinées à être jetées en produisant de nouveaux dont la qualité est supérieure aux matériaux d’origine. Ici l’objectif n’est pas juste de faire du neuf avec du vieux, mais bien d’y ajouter une valeur esthétique : on sublime le produit. On recycle dont par le haut (« up » en anglais).

Qui peut recourir à l’upcycling ?

  • Toi, moi ou n’importe qui, qui au lieu de jeter son pantalon à cause d’un trou au genou et avec un peu d’imagination peut en faire un joli short ou autre accessoire. Moi qui pensait que customiser ses vêtements était quelque chose de compliqué, il s’averre que c’est enfaire plus facile que l’on ne pense. D’ailleurs il existe plusieurs tutos assez sympas à ce sujet que tu peux découvrir sur Youtube en tapant “Upcycling de ses vêtements”
  • Certaines entreprises de luxe : La grande maison Hermès par exemple a lancé sa collection « petit h »composée d’accessoires et objets déco fabriqués à base des rebus issus des ateliers de création de la marque. Je trouve que même si les articles sont hors de prix, au moins la tendance est lancée à toutes les échelles.
  • Des nouvelles marques éthiques qui rentrent sur le marché : ce sont mes chouchoutes car elles ont plein de valeur et ont envie d’agir différemment dès le début.
  • En parlant justement de mes marques chouchouttes, tu as peut-être déjà entendu parler de cette marque française super stylée « Hopaal» ?

Cette jolie marque française pour femmes et pour hommes ne fait pas de l’upcycling à proprement parlé, mais dessine et conçoit des vêtements intégralement réalisés à partir de matières recyclées. Aucune matière n’est piochée dans les réserves de la planète pour confectionner nos vêtements recyclés. Hopaal utilise par exemple du coton biologique recyclé, des vêtements recyclés, du polyester recyclé et pour les accessoires ( boutons, fermetures, ..) Hopaal privilégie des matières nobles de qualité comme le chanvre.

Selon Clarissa Acario, fondatrice de la marque d’upcycling de luxe W.Y.L.D.E, “les matières recyclées sont 98 % moins impactantes pour la planète puisqu’elles demandent moins d’eau et d’énergie

Sur cette photo, on peut voir d’ailleurs voir les avantages d’un t-shirt recyclé de la marque Hopaal.

Avantages de recourir à l’upcycling ?

  • Pour nous consommateurs, nous avons des pièces uniques.
  • En achetant une pièce upcyclée, on effectue tous à notre niveau un beau geste pour la planète puisque recycler une matière déjà existante est beaucoup plus économique en eau et en énergie que d’en créer une nouvelle de toute pièce De plus, on réduit les déchets et donc on réduit son impact environnemental
  • C’est un business super intéressant pour les jeunes marques qui font l’économie sur l’achat des matières premières car cela coûte moins cher d’acheter des tissus neufs.
  • L’upcycling stimule la créativité pour les créateurs puisqu’ils réinventent de nouveaux vêtements

Quelles matières sont recyclées ?

  • Récupération de chutes de tissus 

 

Exemple : la marque Balzac qui à travers 2 de ses collections recycle du tissu de ses collections précédentes

 

 

 

 

 

 

 

  • Récupération de pièces dans des magasins de seconde main, friperies ou pièces vintage en les retravaillant pour en faire des pièces plus actuelles.

 

 

C’est une autre des marques je trouve top tant au niveau des produits finis que de la démarche. Lancée en 2016 par Anaîs, la marque s’oppose à l’obsolescence programmée en proposant une révolution inédite : des vêtements qui durent dans le temps! Et le pari est plutôt réussi puisque toutes leurs collections réalisées en édition limitées sont magnifiques!!

 

 

  • Récupération de draps, rideaux, linge de maison

 

Exemple : Gaelle Constantini

Cette jolie créatrice française base son projet sur 3 piliers fondamentaux :

l’Upcycling, la production par les ateliers d’insertion et l’éco-conception.

L’objectif de ce projet est de développer une triangulaire locale en faisant interagir les personnes physiques d’une même région. Basée sur l’économie circulaire, cette formule permet de diminuer les déchets textiles, de donner un travail aux personnes en précarité sociale et financière, et de créer de la richesse dans la localité choisie

 

 

  • Sacs à partir de chambres à air recyclées

 

Les sacs Cyclus sont réalisés à partir de chambres à air recyclées. La réutilisation de matières urbaines ou post-industrielles permet de lutter contre l’augmentation de déchets à l’impact environnemental important

 

 

 

 

 

Quelles sont les bonnes adresses d’upcycling en Belgique ?

En Belgique, de plus en plus de créateurs se mettent également à l’upcycling. Je pense notamment à :

 

IsatioDesign:  Cette jolie marque belge lancée par Isa et son mari est 100% dans l’upcycling. Avec les tissus collectés et le talent de la styliste Isa, cela donne une seconde vie aux vêtements.

 

 

 

 

 

 

Allez’ zou : est une mini-marque de vêtements et accessoires éco-responsables, confectionnés exclusivement à partir de textiles de seconde main:  Vêtements, nappes, rideaux et autres draps de lit,.. Les créations sont vraiment belles je trouve, à la fois colorées et vivantes.

 

 

 

La créatrice belge Eliste Rolot qui confectionne des vêtements à partir de matériaux de seconde-main comme des rideaux, des draps de lit et des nappes. Les créations sont présentes chez CYCLUP, jolie boutique bruxelloise qui regroupe 4 projets d’économie sociale du CPAS de la Ville de Bruxelles qui s’inscrivent dans la dynamique de l’économie circulaire : Un centre de tri textile, une menuiserie, une friperie et un atelier-boutique.

Ils proposent des alternatives à la déchetterie en revalorisant les matières textiles et bois. De part leur mission d’insertion socioprofessionnelle, ils permettent à des personnes d’acquérir des compétences dans des secteurs d’activités aussi variés que le tri, la vente, la couture et la menuiserie.

 

 

La jolie boutique Orybany  (un vrai coup de coeur) met en avant plusieurs créateurs belges qui font justement de l’upcycling.  Je pense notamment à la marque Woodstag, marque de noeuds papillons en bois recyclé conçus et réalisés entièrement en Belgique ainsi que bien d’autres créateurs que je vous ferai découvrir dans un prochain article:)

Boutique Orybany

 

Autrement, je vous renvoie aux références de la page « La mode autrement », très bien documentée, qui parle justement de boutiques comme  Slow machine et bien d’autres encore que je ne connais pas encore, mais que je serais très contente de découvrir.

L’upcycling peut-il devenir un vecteur important de la « mode de demain » ?

Comme me l’expliquait Ofée, le monde change ainsi que les mentalités. Alors qu’à l’ouverture de sa boutique, elle ne vantait pas que les tissus utilisés étaient des tissus de Récup, aujourd’hui, cela devient un argument de vente. De mon côté je pense que si plus de 70.000 personnes se mobilisent pour marcher dans Bruxelles, réclamant une justice climatique, alors oui les alternatives pour une consommation plus durable doivent être davantage mises en avant.

Et vous connaissez-vous d’autres bonnes adresses d’upcycling ? N’hésitez pas à me le dire, je me ferai un plaisir de découvrir tout ça 🙂

Je mets en place une newsletter qui sera disponible très bientôt. Intéressé ? Inscris-toi dans l’onglet “Ebook” ou envoie-moi ton adresse email sur blog.ethikal@gmail.com

A très bientôt ,

 

Launy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *